Regard naturopathique sur les déchirures des ligaments croisés chez le chien.

Je vais essayer brièvement de vous expliquer ce qu’est-ce qu’une déchirure des ligaments croisés chez le chien mais également chez le chat. Puis pour terminer cet article vous apporter des conseils en tant que naturopathe animalier. Par contre je tient à vous rappeler que la naturopathie peut soutenir une pathologie mais ne remplace en aucun cas une visite chez le vétérinaire. Elle doit même être mis en place en prévention. Si vous ne connaissez pas la naturopathie je vous invite à lire ma page à ce sujet sur mon site.

Qu’est-ce qu’une déchirure du ligament croisé ?

L’articulation du genou chez du chien comporte deux ligaments croisés dont le rôle est d’assurer le bon fonctionnement et la stabilité de l’articulation de celui-ci. Ils servent à maintenir le contact entre le fémur et le tibia au centre du genou. Ils sont au nombre de deux: le ligament croisé antérieur (LCA) et le ligament croisé postérieur. (LCP)

Ce sont le plus souvent le ligament croisé antérieur (LCA) qui est concerné par cette rupture. Sa fonction principale est d’empêcher le déplacement en avant du tibia par rapport au fémur.

Cette pathologie concerne essentiellement les chiens, mais elle est assez rare chez le chat.

Quel sont les facteurs prédisposants aux déchirures des ligaments croisés chez le chien ou le chat ?

  • L’obésité : le corps est soumis à des contraintes mécaniques important.
  • La sédentarité : l’animal fait peu d’exercice ce qui entraîne la structure articulaire a se fragiliser.
  • Une luxation chronique de la rotule : les chiens de petites races souffrent fréquemment de la rotule.
  • L’ arthrose
  • Les chiens avec un tempérament fougueux.
  • Certaines races sont plus prédisposés que d’autres.

Comment la diagnostiquer cette pathologie ?

Le plus souvent la boiterie apparait brutalement après un effort ou un traumatisme. Lorsque le ligament est endommagé ou se déchire, il provoque une inflammation de l’articulation. Les premiers signes sont que le chien ne pose plus la patte puis entraîne une boiterie avec une fréquence régulière. Le chien recommence à poser la patte pendant plusieurs semaines et la boiterie devient insidieuse (discrète). On peut observer un gonflement autour de l‘articulation du genou.

Le diagnostic du vétérinaire permettra d’établir la gravité de la pathologie ce qui peut l’emmener à recourir à une opération des ligaments croisés (T.P.LO)

Après l’opération le chien doit rester calme et ne doit pas forcer sur l’articulation pendant la cicatrisation. Par contre la naturopathie peut apporter un complément pour aider l’animal après son opération chirurgicale. Un drainage peut-être proposé pour aider à éliminer la prise d’anti-inflammatoire.

Conseil en naturopathie animale en prévention ou pour soutenir les ligaments croisés :

  • Une rampe pour aider le chien a monter sur le canapé peut l’aider, pour éviter qu’il saute.
  • La mise en place d’un régime alimentaire de soutien en incluant certains suppléments peuvent aider à garder les articulations de votre chien en bonne santé.
  • Une activité physique adapté.
  • Faites un cataplasme d’argile verte épais (propriétés anti-inflammatoires) avec de l’eau fraîche. Enveloppez le genou dans une bande ou un linge, ne pas trop le serrer! Vous pouvez mettre un hydrolat d’hélychrise italienne qui a d’excellente propriétés anti-inflammatoires et peut résorber un œdème rapidement, c’est comme un super arnica !
  • Pensez pour le côté émotionnel aux fleurs de Bach ! En cas de traumatisme je vous conseille donc le rescues qui est un complexe de 5 fleurs, il est composé de star of Bethléem, Rock Rose, Impatiens, Clematis et Cherry Plum. Il suffit de mettre 4 gouttes dans sa gamelle d’eau pour que l’information soit répété ou sur son pelage directement avec une intention positive.

Posez-vous des questions autours de son quotidien. En naturopathie les questions sont diverses et nombreuses ainsi il est essentiel de regarder le côté de son alimentation. Quel sont ses apports nutritionnels ? Sont-ils suffisants ? Qu’elle eau boit il ? Manque-t-il d’Oligo- éléments ? Son couchage est-il adapté à son état physique ? Avez-vous adapté son quotidien ?Quelle activité physique pratique-t-il ? A-t-il des facteurs prédisposants ?

Pour conclure ne prenez pas à la légère cette pathologie car elle peut avoir des conséquences de santé sur votre animal par la suite. Par exemple des difficultés pour se déplacer, ce qui va probablement entraîner un problème de surpoids.

N’hésitez pas à partager mon article merci !

Je suis à votre écoute si vous souhaitez prendre un rendez-vous avec votre naturopathe, Karine, le domaine du chien, éducateur de santé reconnu par l‘OMNES.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :