La cataracte chez le chat

Comment agir face à cette pathologie ?

La cataracte n’est pas visible dans la première étape de la maladie, une consultation chez le vétérinaire afin d’établir un examen plus poussé permet de la diagnostiquer. (Examen avec un ophtalmoscope, une biomicroscopie et une échographie de l’œil), en second étape de cette pathologie on peut s’apercevoir une modification de la forme de l’œil, l’animal heurte des objets et surtout une opacité partielle ou complète du cristallin. On constate une baisse de la vision à différentes étapes de la maladie jusqu’à la perte définitive de la vision. On parle d’une cataracte mature ou hypermature suivant l’avancé de la maladie. Lorsque l’on constate une cataracte chez le chat, il faut souvent faire le lien avec une uvéite. Cette pathologie peut être lié à une cause héréditaire, certaines races sont plus sujet à cette maladie notamment les chats bleu Russe, de Birmanie, ou le Persan.

Les secondes causes lié à la cataracte peuvent survenir après :

– Une blessure qui a endommagé le cristallin de l’œil à la suite d’une infection et à provoquer une inflammation (uvéite). Elle est la conséquence d’une perturbation des échanges du cristallin.

– Une carence en taurine dans son alimentation,

– Une déshydratation corporelle qui entrainerait un manque de fluide dans l’œil.

– En médecine chinoise l’œil est appelé « l’orifice du foie », ce qui peut être un disfonctionnement de celui-ci.

– Une infection virale, bactérienne, fongique, protozoaire, ou rarement parasitaire.

– Des problèmes métaboliques (diabète, hypertension)

Hypocalcémie

L’alimentation peut-elle avoir un lien avec la cataracte chez le chat ?

Le chat carencé en taurine peut développer une dégénérescence centrale de la rétine, induisant une cécité irréversible. Cette carence peut être évaluée par un dosage sanguin de la taurine, dont une teneur plasmique inférieur à 30 µmol/l est considéré comme déficient. Dans la nourriture industrielle leurs procédés impliquant une forte cuisson ou bien l’utilisation de protéines végétales il convient d’apporter un supplément dans son alimentation car la présence de taurine est peu présente ou absente. La taurine est un précurseur des acides biliaires permettant la digestion des lipides.

Plusieurs études ont montré que le taux de taurine dans les cellules cristalliniennes était marqué chez les patients atteints de cataracte diabétique et qu’en le suppléant dans l’alimentation diminuait le stress oxydatif et donc en réduire les dommages.

Attention il faut absolument faire suivre votre chat par un vétérinaire car la pathologie peut s’aggraver par une hypertension oculaire ou un décollement de la rétine, puis en phase finale la perte visuelle.

La naturopathie apporte des solutions naturelles en complément du suivi chez le vétérinaire, vous pouvez me contacter pour prendre un rendez-vous.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :